Coopératives et mutuelles Canada analyse le budget fédéral 2017

23 mars 2017
Le budget fédéral 2017

OTTAWA, le 23 mars 2017 – Coopératives et mutuelles Canada (CMC) accueille favorablement les initiatives ciblées qui ont été prévues dans le budget 2017 déposé par le gouvernement du Canada. Elle salue particulièrement les investissements annoncés pour stimuler l’économie canadienne et applaudit aux investissements à long terme destinés aux logements abordables et aux communautés autochtones.

Bien que le budget contienne des mesures positives et des investissements visant à réduire la pauvreté et les inégalités, nous croyons que les solutions coopératives n’y sont pas bien représentées. En effet, aucun investissement dans le Fonds canadien d’investissement coopératif (FCIC) n’a été annoncé dans le cadre du budget, et celui-ci ne fait nullement état du rôle des coopératives et des mutuelles dans le développement économique communautaire. Le gouvernement a toutefois inclus des outils d’investissement auxquels CMC envisage de s’associer pour des initiatives de coopération.

Les objectifs qui se dégagent du budget sont en phase avec les valeurs et les buts du mouvement coopératif canadien, et notre volonté à travailler avec le gouvernement pour relever ensemble nos défis communs demeure ferme. Le mouvement coopératif de même que son réseau de développement et l’ensemble de ses intervenants peuvent contribuer à la croissance économique visée par le gouvernement.

Les éléments suivants, tirés du budget, sont autant de questions d’intérêt commun qui pourraient jeter les bases de partenariats fructueux dans les mois et années à venir.

Le budget 2017 propose :

  • D’investir par voie de concours jusqu’à 950 millions de dollars sur cinq ans, à compter de 2017-2018, pour appuyer un petit nombre de « supergrappes » d’innovation menées par l’entreprise qui présentent le plus grand potentiel d’accélération de la croissance économique. CMC travaillera sans relâche pour s’assurer que le secteur du développement coopératif puisse, dans le cadre de ce programme, apporter des solutions novatrices génératrices de croissance au Canada au même titre que les autres modèles d’entreprise.
  • De créer le Fonds Impact Canada en l’assortissant d’un volet sur les technologies propres (75 millions de dollars) et d’un volet sur les villes intelligentes (300 millions de dollars). CMC entend rester à l’affût des détails entourant cette nouvelle initiative afin d’en déterminer la pertinence pour les solutions coopératives.
  • De libérer, par l’entremise de la Banque de développement du Canada, jusqu’à 400 millions de dollars en capital de risque sur une période de trois ans à compter de 2017-2018. Pour accéder à ces fonds, les entrepreneurs devront soumettre des propositions au gouvernement, et celles-ci seront évaluées en fonction de la quantité de fonds privés déjà garantis. Les projets coopératifs pourraient bénéficier également de tels capitaux de risque par l’intermédiaire du FCIC ou d’autres fonds coopératifs du genre. L’approche proposée vise entre autres à partager le risque entre le gouvernement et le secteur privé. CMC attend les détails entourant le processus de demande et de sélection qui sera appliqué dans le cadre de cette nouvelle « initiative de catalyse du capital de risque ».
  • De réaliser des investissements sans précédent dans les communautés autochtones, ce qui est de bon augure pour les solutions coopératives dans les domaines des énergies propres, de l’habitation, tourisme, et de la santé. CMC continuera de collaborer avec ses membres et avec Affaires autochtones et du Nord Canada (AANC) pour offrir aux populations autochtones des solutions communautaires misant sur l’approche coopérative.
  • D’investir 7 milliards de dollars supplémentaires sur 10 ans, à compter de 2018-2019, afin de soutenir et de créer un plus grand nombre de places abordables et de qualité dans les garderies de l’ensemble du pays. Cette mesure devrait avoir des retombées positives sur le secteur des garderies coopératives.
  • D’imposer l’application de la TPS/TVH aux services de covoiturage commerciaux. Cette mesure contribuera notamment à rééquilibrer la situation en faveur des coopératives de taxi au Canada.

CMC entend demeurer active dans la promotion du modèle coopératif et continuera de travailler avec les représentants élus et les hauts fonctionnaires pour faire l’apologie des solutions coopératives dans tous les secteurs. Nous sommes résolus à proposer des solutions coopératives aux enjeux de notre société et à faire connaître l’avis de nos membres en vue de relever nos défis communs dans un esprit coopératif.

À propos de CMC : Coopératives et mutuelles Canada (CMC) est une association nationale bilingue pour les coopératives et les mutuelles au Canada. Par des activités de représentation auprès du gouvernement fédéral, CMC constitue une voix informée et engagée, au nom de ses membres, à améliorer l’environnement d’affaires et le cadre légal des coopératives et des mutuelles. Les membres de CMC sont issus de nombreux secteurs de l’économie, y compris la finance, l’assurance, l’agroalimentaire et l’approvisionnement, la vente en gros et au détail, le logement, la santé, la foresterie, l’éducation, les services funéraires, les services publics et le développement communautaire. CMC joue un rôle de chef de file pour appuyer, promouvoir et développer l’économie coopérative au Canada. Le mouvement coopératif et mutualiste canadien compte plus de 18 millions de membres répartis dans environ 9 000 coopératives et mutuelles.

 

- 30 -

 

Pour plus d’information :

Brendan Denovan, gestionnaire des communications

613-238-6712, poste 206

bdenovan@canada.coop

Coopératives et mutuelles Canada, 275, rue Bank, bureau 400, Ottawa (Ontario) K2P 2L6