Les coopératives canadiennes se mobilisent pour accueillir les réfugiés syriens

4 février 2016

Des milliers de réfugiés arriveront prochainement dans les collectivités du Canada, le gouvernement fédéral s’étant engagé à accueillir 25 000 Syriens déplacés par la guerre. Il s’agit d’un défi de taille, et les coopératives canadiennes ont décidé de faire leur part pour faciliter, à leur façon, l’intégration de ces nouvelles familles.

En décembre, Co-operators s’est engagée à verser 250 000 $ à un programme spécial de subvention unique créé par l’intermédiaire du Fonds de développement économique communautaire de la Fondation Co-operators pour soutenir les initiatives d’organismes ayant pour but de préparer les réfugiés à intégrer le marché du travail au Canada. « Il s’agit d’un projet national d’importance historique qui exige le soutien non seulement du gouvernement, mais aussi des organismes communautaires, des entreprises privées et de tous les Canadiens », a déclaré Kathy Bardswick, présidente et chef de la direction de Co-operators.

Le Mouvement Desjardins, quant à lui, s’est associé à la Croix-Rouge canadienne pour accueillir les réfugiés syriens. Il versera 50 000 $ pour contribuer à satisfaire leurs besoins fondamentaux dès leur arrivée.

Pour leur part, les coopératives canadiennes de santé, de bien-être et de services sociaux se sont engagées à mettre leur expertise et leur expérience au profit des réfugiés. À Vancouver, la Umbrella Multicultural Health Co-op, qui a aidé par le passé des personnes originaires de l’Amérique latine, de l’Afghanistan, de l’Inde et du Soudan en leur offrant des services de santé dans leur langue, travaille déjà à répondre aux besoins des réfugiés parrainés à sa clinique familiale. Elle vise les réfugiés qui ne sont pas encore admissibles aux cliniques publiques pour nouveaux arrivants.

Pour couvrir les coûts liés aux examens de santé et aux services d’accompagnement en soins de santé offerts en arabe, la Umbrella Multicultural Health Co-op a lancé une collecte de fonds en ligne; celle-ci a permis d’amasser près de 6 000 $ pour pallier l’augmentation soudaine de la demande relative à ces services. Esther Hsieh, codirectrice générale de la coopérative, a déclaré : « Cette collecte de fonds vise avant tout à répondre aux besoins actuels en matière de services, mais nous sommes déterminés à aider ces réfugiés à long terme : nous continuerons de les servir bien après que la frénésie du moment sera terminée. »

La Umbrella Multicultural Health Co-op est l’une des nombreuses coopératives de santé et de bien-être au Canada à avoir pris des engagements relativement à l’accueil des réfugiés syriens. La Saskatoon Community Clinic s’est associée à la Global Gathering Place, à l’Open Door Society, au Collège des médecins et des chirurgiens de la Saskatchewan et à l’administration de santé régionale de Saskatoon pour offrir aux réfugiés des évaluations de santé initiales de même que des traitements de base. La Regina Community Clinic s’occupe pour sa part des réfugiés pris en charge par le gouvernement. Regina a accueilli jusqu’à présent 300 réfugiés syriens, la plupart provenant de camps situés en Jordanie.

D’autres membres de la Fédération canadienne des coopératives de santé travaillent d’un océan à l’autre avec des églises, des mosquées, des synagogues, des temples et l’ensemble des collectivités en vue d’offrir aux réfugiés le meilleur accueil possible sur le plan de la santé et à l’échelle communautaire.

Si votre coopérative ou mutuelle participe activement à ce projet national, que ce soit par une collecte de fonds ou par d’autres activités visant à accueillir les réfugiés, nous serions ravis que vous nous en parliez. Pour faire un don à l’une ou l’autre des coopératives de santé offrant des services essentiels de première ligne aux réfugiés, nous vous prions de communiquer directement avec elles ou avec la Fédération canadienne des coopératives de santé.