Le réseau des coopératives de développement régional en réflexion d’optimisation de leurs structures

8 mai 2015

Le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité (CQCM) et la Fédération des coopératives de développement régional du Québec (FCDRQ) ont tenu aujourd’hui à rectifier certaines allégations véhiculées dans l’article du Droit, Vers une centralisation forcée des coops de développement régional.

Le 25 février dernier, les réseaux coopératifs et mutualistes se sont dotés pour la première fois de leur histoire, d’un premier plan intégré de développement ayant comme objectif la création de 20 000 emplois nets d’ici 2020. L’Entente de partenariat pour le développement des coopératives entre le CQCM et le ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations (MEIE) est un levier important pour atteindre les cibles de performance de création d’emplois et d’activités économiques du plan stratégique.

Dans le contexte des cibles ambitieuses du Plan stratégique, il est apparu qu’une optimisation des structures était nécessaire pour augmenter l’effet de levier de l’Entente de partenariat pour le développement coopératif.

« Pour le CQCM et la FCDRQ, en collaboration avec le MEIE, il est clair, que ce développement se fera avec les régions et qu’une présence dans toutes les régions du Québec est primordiale », a affirmé monsieur Gaston Bédard, président-directeur général du CQCM.

À cet effet, le CQCM appuie la FCDRQ dans ses démarches de consultation et de prise de décisions démocratiques avec ses membres, les onze coopératives de développement régional du Québec (CDR). Cette optimisation des structures vise une plus grande cohérence des orientations de développement, une mise en commun des forces vives des CDR et la consolidation du réseau de développement coopératif au profit des coopératives de toutes les régions. Elle vise également à maximiser les économies réalisées en frais administratifs pour l’orienter directement vers les promoteurs de coopératives.

La FCDRQ et ses membres cheminent dans un processus d’optimisation de leur réseau depuis plusieurs mois. À l’issue d’une journée de réflexions et d’échanges qui s’est tenue la semaine dernière, le conseil d’administration de la FCDRQ, composé en majorité de présidents de CDR, a voté à forte majorité une résolution reconnaissant le