L'alignement de la plate-forme libérale avec les applications coopératives

Les coopératives et les mutuelles canadiennes ont hâte de travailler avec le gouvernement libéral sur plusieurs objectifs sociaux et économiques communs. Le  modèle d’affaire coopératif et mutualiste s’applique à plusieurs contextes différents. Il est donc important de penser aux priorités du nouveau gouvernement et les correspondances possibles avec ce qui se passe dans le mouvement coopératif et mutualiste.

Plateforme libérale

Application coopératives

Nous donnerons plus d’argent aux familles pour les aider à assumer les frais inhérents à l’éducation de leurs enfants.

Les garderies coopératives peuvent aussi permettre d’abaisser les coûts  pour les parents.

Nous accorderons aux Canadiens de la classe moyenne une baisse d’impôts en rendant le régime fiscal plus équitable.

Nous croyons que les règles d’accès au REER devraient aussi être plus équitables pour les coopérateurs et les coopératrices

Nous investirons pour créer plus d’emplois et créer des débouchés pour les jeunes Canadiens.

Les coopératives jeunesse de services et les coopératives scolaires sont des coopératives créées, gérées et opérées par et pour les jeunes. Elles créent des milliers d’emplois

Nous offrirons aux Canadiens une retraite plus sûre.

Les coopératives d’habitation pour aînés permettent également aux aînés à joindre les deux bouts plus facilement.

Nous aiderons les Canadiens à trouver un logement abordable.

Les coopératives d’habitation sont un modèle éprouvé pour offrir du logement abordable. Le Canada bénéficie d’un réseau de coopérative d’habitation qui fait l’envie de bien des pays. 

Nous rendrons les études postsecondaires plus abordables.

Les résidences étudiantes coopératives permettent aux étudiants de diminuer le coût de la vie pendant leurs études.

Nous rendrons les soins à domicile plus accessibles, les médicaments sur ordonnance plus abordables et les soins de santé mentale plus accessibles.

Les coopératives de services à domicile et les coopératives de santé permettent de livrer des services de façon mieux adaptée tout en étant plus abordable. La formule coopérative pourrait aussi être adaptée au secteur pharmaceutique.

Nous sortirons plus de Canadiens de la pauvreté – y compris des enfants et des aînés.

Le Canada regorge de coopératives sociales ayant pour objectif de soutenir les plus démunis.

Nous investirons dans le transport collectif pour réduire le temps de transport, diminuer la pollution atmosphérique, renforcer nos collectivités et stimuler notre économie.

Le transport collectif peut s’organiser en formule coopérative comme c’est actuellement le cas dans certaines régions du Canada. Cela permet aux citoyens d’investir dans ces services et de les modeler selon leurs besoins locaux.

Nous relancerons les investissements dans l’innovation pour stimuler l’économie et créer des bons emplois pour la classe moyenne.

Les coopératives créent des emplois plus rapidement que le reste de l’économie et les entreprises coopératives ont un taux de survie deux fois plus élevé que les entreprises privé. Il faut redonner les moyens aux Canadiennes et aux Canadiens de pouvoir à nouveau utiliser le modèle coopératif pour créer des entreprises, de nouveaux emplois et pour innover.

Nous aiderons le secteur agricole canadien à être plus fort, plus innovant et plus sécuritaire.

Les coopératives agricoles sont la base de secteur agricole canadien depuis plus d’un siècle. La solution pour l’avenir de ce secteur passe encore par le modèle coopératif.

Nous investirons dans le Nord canadien pour aider les Canadiens à assumer le coût de la vie élevé et favoriser la croissance des économies du Nord.

Les coopératives sont, collectivement, les plus grands employeurs non-publics dans le Nord canadien. Les coopératives peuvent à nouveau être mises à profit pour solutionner les enjeux du Nord. 

Nous favoriserons l’ouverture des données.

Le mouvement coopératif et mutualiste canadien désire ardemment conclure une entente de partage de données sur les coopératives et mutuelles canadiennes avec le gouvernement fédéral.

Nous sensibiliserons les jeunes admissibles à voter pour la première fois et inciterons un plus grand nombre de Canadiennes et de Canadiens à se prévaloir de leur droit.

Les coopératives et les mutuelles représentent « l’autre démocratie », la démocratie économique. La sensibilisation à la démocratie devrait non seulement cibler la démocratie politique, mais également les autres formes de démocratie.

Nous veillerons à ce qu’il soit plus facile – et plus rentable – pour les entreprises canadiennes d’investir dans la création d’emplois verts.

Les coopératives sont déjà très présentes dans le domaine des énergies renouvelables. La durabilité économique peut s’accompagner de la durabilité économique et sociale avec le modèle coopératif. 

Nous augmenterons les investissements dans les communautés des Premières Nations et travaillerons à bâtir de nouvelles relations financières avec elles.

Le développement de coopératives dans les communautés de Premières Nation, Métis et Inuits fait partie des priorités du mouvement coopératif et mutualiste canadien.

Nous investirons dans nos industries de la culture et de la création pour créer des emplois, faire croître la classe moyenne et renforcer notre riche identité canadienne.

Les coopératives sont très présentes dans l’industrie culturelle. Elles permettent aux artistes de se doter de solutions collectives pour accroître leur rayonnement et solidifier leurs activités.

Nous centrerons l’aide au développement sur les pays les plus pauvres et les plus vulnérables.

Les coopératives et les mutuelles sont très impliquées dans le développement international. En solidarité, nous supportons la création et l’expansion de coopératives dans les pays en voie de développement pour créer des solutions gérées par et pour ces populations.